Les dix doigts de Mrs Monkey

30 mars 2018

Le tuto du tutu

tuto_easygoing

[For English please read the text in italics below the ***]

Excusez le titre, mais je ne sais pas resister à une bonne allitération (déformation dûe au Bac L)! Bref, j'avais cousu il y a plus d'un an un tutu pour ma filleule de 4 ans, et pris quelques photos au passage, pensant rédiger un pas-à-pas dans la foulée (en cherchant sur internet un tuto de tutu je n'avais trouvé que des méthodes "sans couture" consistant à nouer des bandes de tulle autour d'un élastique, dont je n'aimais pas trop le rendu façon pagne). Et puis comme d'habitude procrastination et doutes ont repris le dessus, je me suis dit que mon tuto ne casserait pas trois pattes à un canard, et je ne l'ai jamais rédigé, ni publié. Alors quand Sonia cette semaine a publié sur IG une photo de sa mini danseuse et demandé des recommandations de tutoriels pour lui coudre un tutu, ça m'a motivée à ressortir mes photos (très roses !!) et à enfin terminer ce que j'avais commencé. Ca n'a rien de sorcier mais je trouve que les finitions sont correctes, avec un joli noeud au dos (quelle petite fille n'est pas fan de rose, de tulle et de gros noeuds !?) et un élastique recouvert qui donc ne gratte pas. Il n'y a pas de patron à télécharger, toutes les pièces sont des bandes qui peuvent être tracées pour correspondre aux mesures de votre enfant.

***

[DIY to sew your own tutu] I sewed this tutu for my goddaughter's 4th birthday last year, and took some pictures as I went along, thinking I'd publish a tutorial after I had finished (when I looked for tutu DIYs on line all I could find were "no sew" ones where you just tie strips of tulle to an elastic, and I didn't like the ragged look of the finished item). And as usual, once I was done self-doubt and procrastination set in, and I never got round to actually writing this DIY up. So when Sonia mentioned on Instagram that she was looking for a tutorial to make a tutu for her young daughter, I felt it was the right time to dig these pictures up! This is a pretty simple make, as long as you have a sewing machine with zigzag stitch you will be fine. The tutu is a very simple shape, it is closed by a big bow at the back, and the elastic is covered with soft jersey so it doesn't chafe. There is no pattern to download, all of the pieces are strips which can be self-drafted to fit your child's measurements.

IMG_3252

Pour ce tutu il vous faudra donc :

- un élastique large (au moins 3 cm) d'une longueur égale à la taille de l'enfant moins 2 cm (le noeud comblera la différence)

- une bande de jersey d'une longeur égale à celle de l'élastique + 2 cm pour les marges de couture, et d'une largeur de (2 x la largeur de l'élastique) + 2 cm de marges de couture

- 1 mètre de ruban large (environ 5 cm)

- du tulle en bandes d'une largeur égale à la longeur que vous souhaitez donner à votre tutu, en morceaux d'une longueur égale à celle l'élastique x 2. Prévoir au moins deux épaisseurs, voire plus si vous souhaitez un tutu plus bouffant.

Note pour choisir les dimensions des bandes de tulle : pour ma filleule de 4 ans j'ai travaillé avec une largeur de 50 cm, et deux épaisseurs de tulle, ce qui donne un tutu assez long et vaporeux qui lui arrive sous les genoux. Pour un tutu plus court et volumineux, on peut réduire la longeur de moitié (25 cm) et travailler sur 4 ou 5 épaisseurs de tulle. Ce qui est bien avec le tulle c'est que vu que ça ne s'effiloche pas on peut raccourcir aux ciseaux à la fin.

***

You will need :

- a piece of wide elastic (at least 1 1/2") as long as your child's waist minus 1" (to allow for the bow)

- a strip of knit fabric as long as your piece of elastic + 1" for seam allowances, and for the width it should be equal to (2 x the width of your elastic) + 1" for seam allowances

- 1 yard of wide ribbon (approx. 2" wide)

- strips of tulle; the width should be equal to the length you want to give your tutu, and the length of the strips should be twice the length of your piece of elastic. Allow at least two strips, or more if you like a "fluffier" tutu

Advice on how to determine the size and nimber of your tulle strips: for my 4-year-old goddaughter I worked with a width of 50 cm (1/2 yard) which hits her mid-calf, and 2 layers of tulle which make for a long, flowy sort of tutu. If you prefer a shorter, puffier tutu, I would go for 1/4 yard or less in width (you can always trim with a pair of scissors at the end, that's the handy thing with tulle as it doesn't fray) and 4 or more layers.

IMG_3258

IMG_3261

IMG_3262

Pour commencer, superposer les épaisseurs de tulle et marquer le milieu du long bord supérieur avec une épingle. Marquer ensuite les 1/4 et 3/4 de la même manière, puis des repères intemédiaires au 1/8, 3/8, 5/8 et 7/8. Procéder de manière identique avec l'élastique, puis faire correspondre les repères du tulle avec ceux de l'élastique et épingler. Coudre à la machine au point zig zag large en étirant l'élastique au fur et à mesure. Une fois l'élastique relâché, le tulle devrait être joliment plissé.

***

To start with, stack your tulle strips on top of each other and mark the middle of the long edge at the top with a pin. Then mark the 1/4 and 3/4 point, and finally the 1/8, 3/8, 5/8 and 7/8 points with pins in the same way. Do the same with your piece of elastic, then align your elastic with the top edge of your tulle and match the markings. Pin the elastic and tulle together, then sew with a wide zig zag stitch along the length of the elastic, stretching it as you go along. When you release the elastic, your tulle should be nicely gathered.

IMG_3264

IMG_3265

Couper le ruban en deux morceaux de même longueur (en biais c'est plus joli et ça s'effiloche moins) et coudre un morceau à chaque extremité de l'élastique (plier le ruban en deux s'il est plus large que votre élastique). Pour que ça tienne bien je couds un carré puis les deux diagonales, puisque ce sera le point de tension principal du tutu une fois terminé. 

***

Cut the ribbon in two pieces of equal length (cutting it diagonally is prettier and will stop it fraying so much) and sew one length of ribbon to each end of the elastic waistband. Fold the ribbon in two before you sew it if it is wider than your elastic. As this will be the point of most tension I sew it firmly with a square and two diagonals as shown above. 

IMG_3266

IMG_3267

IMG_3269

IMG_3272

IMG_3273

IMG_3275

IMG_3277

IMG_3279

Pour recouvrir l'élastique avec le jersey, poser la bande de tissu face endroit contre l'envers de l'élastique sur l'intérieur de la ceinture, en les faisant se chevaucher sur 1 cm environ à la base de la ceinture. Replier les bords courts du jersey vers l'intérieur sur 1 cm environ, et épingler la bande de jersey à l'élastique sur la longueur de la ceinture. Coudre la bande de jersey à l'élastique sans l'étirer et au plus près du bord de l'élastique, avec un petit point zig zag (2mm x 2 mm c'est pas mal). Replier la bande de jersey sur l'endroit ensuite, en enveloppant la ceinture élastiquée. Faire un repli de 1 cm sur le long bord de jersey restant, et épingler sur l'endroit en faisant coincider le bord plié du jersey au bord de l'élastique. Refermer en cousant avec un petit point zig zag sans étirer. On peut faire un petite couture au point droit sur les bords courts de la bande de jersey pour que la marge de couture reste bien repliée vers l'intérieur.

***

To cover the elastic waistband with the knit fabric, position the right side of your fabric strip on top of the wrong side of your elastic, on the inside of the waistband. Overlap them by 1/2" at the bottom edge of the waistband. Fold the short edges in by 1/2" and pin the knit fabric to the elastic along the length of the waistband. Sew the fabric to the elastic with a narrow zigzag stitch (2 mmm x 2 mm works fine), as close to the edge of the elastic as possible, without stretching. Then fold the strip of jersey towards the right side, wrapping it around the elastic. On the right side of the tutu, fold the remaining raw edge of the knit fabric under by 1/2", align it to the bottom edge of the elastic and sew it in place using a narrow zigzag stretch without stretching. Once you are done you can sew a line of straight stitch at each short end to make sure the seam allowance stays tucked in.

IMG_3280

IMG_3281

Il ne reste plus qu'à essayer votre tutu sur votre ballerine en herbe et à ajuster la longueur avec une paire de ciseaux au besoin.

***

All that is then left to do is to try the tutu on your favourite mini ballerina to check the length, and trim with a pair of scissors if necessary.

IMG_3284 - Copy IMG_3285 - Copy

IMG_3287 - Copy IMG_3293

Et voilà! Un petit tuto tout simple, mais n'hésitez pas à laisser me contacter si mes instructions sont vaseuses... Et si vous vous lancez j'adorerais voir vos versions, n'hésitez pas à commenter ici ou à me taguer sur Instagram ( @mrsmonkeyiscrafty )!

***

So there you are, clear as mud? Nothing too complicated, but do let me know if you struggle with my murky instructions. And I would love to see your versions if you decide to give it a go! You can tag me @mrsmonkeyiscrafty on Instagram, or leave a comment below :)

***


01 mars 2018

Brigitte & Supercut.it

brigitte 2

[For English please read the text in italics below the ***]

Une des belles rencontres de l'année dernière c'est Brigitte. Tentée depuis longtemps par l'offre de tissus de qualité à petits prix de la maison Supercut, basée en Italie, j'ai fini par passer commande peu après son changement de main début 2017. J'ai reçu ma jolie commande emballée avec soin, et le lendemain un e-mail de Brigitte me demandant si j'avais bien receptionné mon colis. Quelques jours plus tard je poste sur Instagram une photo de mes nouveaux tissus, et Brigitte me contacte pour savoir qui se cache derrière le pseudo, elle aime bien connaitre ses clientes. Depuis on échange régulièrement, elle a toujours un commentaire positif et bienveillant, et j'ai eu envie d'en savoir un peu plus sur cette mystérieuse Brigitte polyglotte (elle poste sur IG en Italien, Anglais et Français) et sympathique ! Alors quitte à lui poser tout un tas de questions, autant vous en faire profiter :) Elle s'est prêtée au jeu avec beaucoup de sincérité et j'ai été épatée par son parcours hors norme.

***

One of last year's lovely surprises was meeting Brigitte. I had been tempted by Supercut's beautiful selection of discounted quality fabrics for a while, and I ended up putting in an order just after it changed hands at the beginning of 2017. I received my order a few days later, as well as an e-mail from the French owner, Brigitte, asking if it had reached me OK. A few days later I posted a photo of my lovely fabrics on Instagram, and Brigitte contacted me because she wanted to match the profile to the customer, and know where her fabrics had ended up. Since then we have been exchanging regularly, and I have been touched by her positive and kind attitude. I fancied knowing a bit more about the woman behind the brand. She answered my questions with much sincerity and I was very touched by her life story, so here it is.

IMG_0730

Bonjour Brigitte, tu as repris les rênes de la maison italienne Supercut en 2017, peux-tu nous présenter l’entreprise et nous en dire un peu plus sur toi et sur ce qui t’as amenée jusqu’ici? 

J'ai découvert Bologna pour la première fois en février 2011, accueillie chez des amis français (lui est une relation professionnelle que j'avais dans l'une de mes vies profs et est devenu un ami)  qui avaient décidé de venir s'installer en Italie. Gros coup de coeur pour cette ville, pas trop touristique, d'une richesse architecturale incroyable, "un museo a cielo aperto", et néanmoins pas très connue car Venise, Florence, Rome et tant d'autres lui volent un peu la vedette ...
Je suis à l'époque en standby professionnel et personnel. La vie ne réserve pas toujours que des bonnes surprises... En avril 2011, je fais un grave AVC méningé, 3 mois d'hopital et/sans aucune séquelle, un petit ange gardien surement ... Deuxième intervention en octobre 2011 pour un second anévrisme mais non hémorragique ... j'en ressors extremement fatiguée et me mets à la couture entrainée par une amie chez une fille de Saint Malo qui donne des cours ... Révélation, passion, j'adore !
Ma santé est rétablie, je suis à la recherche d'un boulot (j'avais auparavant été responsable d'une agence de locations de voiliers sur le port de Saint Malo, boulot que j'adorais mais que j'ai quitté pour m'associer avec un ami d'ami pour monter une boite de constructions de maisons ... grosse erreur, 2008 n'était pas la bonne année, cela se termine par un dépot de bilan en septembre 2010 ...) 
En décembre 2012, je suis recrutée dans un cabinet de courtage d'assurances maritimes, heureuse de retrouver l'univers du nautisme, mais j'avoue que le poste que j'occupe (gestion des sinistres) et l'univers des aussurances ne me correspondent guère ... J'y reste 2 ans et suis licenciée économique, parallèlement la procèdure de divorce est finalisée et la vente de notre maison signée.
Les sirènes de Bologna chantent à nouveau. Mes origines italiennes, grand père paternel piémontais, peut-être aussi un besoin de retrouver des racines ... Je commence à envisager sérieusement de venir m'installer en Italie.
J'ai besoin d'un nouveau souffle et de changer d'air. Je fais un voyage en mars 2016 pour trouver un appartement et déménage le 1er juin 2016 ... Encouragée par mes quatre enfants bienveillants et je pense un peu admiratifs de ma capacité à entreprendre et rebondir.
Je me mets à l'italien avec assiduité  (je suis fluent en espagnol, cela n'a pas aidé au départ !) et bien sur je refléchis à une vie professionnelle car je ne suis ni rentière ni héritière ... 
En octobre 2016, je fais un voyage à Paris (mon fils ainé y habite) et vais chez France Duval Stalla acheter du tissu pour coudre pour mes petites-filles. Nous bavardons et au fil de la conversation elle m'indique que Supercut est à vendre.
A peine rentrée, j'entre en contact avec Marine, fais plusieurs voyages à Bergamo (ou elle était basée) et début décembre j'achète son affaire. Vraiment heureuse de combiner ma passion des tissus et de la couture et un projet professionnel.
J'ai ouvert "mon" site le 5 janvier 2017, et cela a été une année assez rude, avec tant d'apprentissages à mettre en oeuvre (particularités de l'e-commerce, achats, mises en ligne (bilingue) et vente de tissus, univers du numérique et des réseaux sociaux, back office du site etc etc ...). Pour faire "sobre", je dirai également que la transmission de Supercut ne s'est pas effectuée avec l'accompagnement promis et espèré... J'avais l'impression que l'on me jettait à la mer sans savoir nager ... bref, auto apprentissage et remise en question fréquente !
***
Hello Brigitte! So you took over Supercut in 2017, can you tell us a bit more about the business and about how you ended up selling fabrics in Italy?

I discovered Bologna in 2011, as I visited some French friends who had moved to Italy. It was love at first sight for this place, not too touristy, with extraordinary architectural heritage, like an open-air museum. Despite this, it isn't very well known because Venice, Florence and Rome steal all the limelight.

At that time I am on personal and professional standby. Life sometimes likes to throw you a curve ball... In april 2011 I suffer a serious stroke, 3 months in hospital but no lasting disability, a gardian angel must have been looking over me... A second stroke in October 2011... I get through it but am drained and start sewing, spurred on by a friend who knows a teacher In St Malo. It is a revelation for me, and becomes a great passion! 

My health is better, I am looking for a job (I had been managing a boat rental company in Saint Malo, a job which I loved but left to go into business building houses with a friend of friend. It was a bad mistake, 2008 was the wrong year for this kind of venture, and we ended up going bust in September 2010).
In December 2012 I am recruited by a maritime insurance broker agency, happy to get back to nautism, but the job and the world of insurance do not suit my personality. I stay there 2 years then am laid off, just as my divorce is finalised and our house is sold.
Bologna is calling me. My Italian origins, my paternal grandfather is from the Piedmont, maybe a need to reconnect with my roots... I am seriously considering settling down in Italy.
I need a new start and a change of scenery. I travel over in March 2016 to find a flat, and move there on 1st of June 2016... Encouraged by my four supportive children, I think they were a little bit impressed by my ability to move forward and bounce back. 
I start seriously learning Italian (I am fluent in Spanish, but that wasn't much use!) and of course I start thinking about career options as I am not a rich heiress or a kept woman... 
In October 2016, I am staying in Paris (where my oldest son lives) and visit the France Duval Stalla shop for fabric to sew for my granddaughters. Whilst chatting with France she tells me that Supercut is for sale.
As soon as I am back in Italy I contact Marine, visit Bergamo (where she used to be based) several times, and I buy her business at the beginning of December. So pleased to be combining my passion for fabrics and sewing with a career project.
I opened my own website on 5th of January 2017, and it has been quite a tough year, with so many things to learn and set up (the specificities of online retailing - buying, putting products online (in Italian and English) - and of selling fabrics, the digital and social media world, the website's back offics, etc.). To put it mildly I would also say that I wasn't as well supported and advised as I had hoped to be when taking over Supercut. I felt like was being thrown in at the deep end without having been taught to swim... To sum up, there has been a lot of self-guided learning and doubts! 

IMG_3226

Puisque tu vis dans les beaux tissus, j’imagine que tu aimes coudre ? Qu’aimes-tu coudre ? Pour qui ? Quand ? Comment ?? As-tu d’autres passions ( créatives ou pas) ?

La couture a été une révélation en novembre 2011, et ce Noel 2011 a été totalement home made ! J'avais une machine à coudre, mais ne l'avais pas trop fait chauffer...
J'ai toujours aimé le travail des mains : j'avais monté un cours de cartonnage à Dinard dans une Association, je donnais des cours chez moi aussi, je pratiquais aussi l'encadrement, j'adorais peindre (dans notre grande maison j'avais absolument peint et décoré toutes les pièces) et patiner des meubles ... bref toujours un besoin de créer et de travailler avec mes mains !
Je couds (hélas beaucoup moins de temps) pour mes filles, mes petites-filles, ma soeur, ma maman, mes amies et un peu pour moi. Ma plus belle réalisation : commande de ma belle-fille enceinte et témoin de mariage : une robe longue de cérémonie en crepe nude , gros challenge, mais on progresse lorsque l'on sort de sa zone de confort !
Le sport a compté aussi pour moi, course à pied et nautisme. J'ai couru le marathon de Rome et la Sénégazelle, course humanitaire de femmes au Sénégal. Je suis nettement moins sportive désormais mais ai tout de meme le projet avec une amie de Bologne de faire au printemps la Via Degli Dei - "Chemin" de Bologne à Florence, environ 130 kms.
Je suis aussi passionnée d'Opéra et suis comblée en Italie ! Pour mon anniversaire, mes enfants m'ont offert Aida dans les arènes de Verona ...
Ah oui une autre passion bien sur : mes 4 enfants ! Magnifiques ! Pour te donner l'esprit de la famille : mon fils ainé, père de 3 petites filles vit à Paris, ma seconde fille, vit et travaille à Jérusalem depuis le mois de janvier, mon troisième fils est à Londres et ma dernière fille, celle qui s'est mariée en décembre, navigue entre New York et Paris (ou elle travaille de façon intermittente) ...

***

As you live amongst gorgeous fabrics, I assume you enjoy sewing? What do you like to sew? Who for? When? How? Do you have other interests (creative or otherwise)?

I discovered my passion for sewing in November 2011, so Christmas 2011 was completely home made ! I did own a sewing machine but hadn't used it much until then...

I have always liked working with my hands: I have taught card craft, I used to do framing, and loved painting  (in our large house I painted and decorated every single room) and restoring furniture... so always this need to create and work with my hands!

I sew (unfortunately I don't have as much time now) for my daughters, my granddaughters, my sister, my mum, my friends, and a little bit for myself. My most accomplished make: it was a commission from my pregnant daughter-in-law for a bridesmaid's dress: a long formal dress in nude crepe, a big challenge, but you have to push out of your comfort zone to improve!
Sport is also important to me, mainly running and sailing. I have run the Rome marathon and the Sénégazelle, a humanitarian women's race in Senegal. I am not as sporty these days but am planning to walk 130 km from Bologna to Florence with a friend in the spring (the Via Degli Dei). 
I also love the opera and am spoilt in Italy! For my birthday my children treated me to Aida in the amphitheatre in Verona...
Oh yes of course, another passion: my 4 children! Superb! To give you an idea of the spirit of the family: my oldest son lives in Paris and has three daughters, my second daughter has been living and working in Jerusalem since January, my third son is in London and my youngest daughter, the one who got married in December, travels for work between New York and Paris...

c49be2094c4b66a407c18c40fd1a3724

En tant que cliente je suis toujours à la recherche de tissus de qualité et produits de manière responsable, et j’ai vraiment été enchantée de la qualité et du prix des tissus commandés chez vous, mais où se situe Supercut par rapport à la provenance et au mode de production des produits que vous proposez ? Que peux-t-on te souhaiter pour 2018 ?

Je suis attachée à la qualité des produits proposés et à mon mode d'approvisionnement : fournisseurs exclusivement italiens de tissus made in Italie / autres fournisseurs reconnus pour tissus particuliers tels japonais ou américains.
 
Pour 2018, j'aimerai :
 
- donner une orientation dans l'esprit de Amandine Cha Dessolier, dénicher des tissus biologiques certifiés GOTS. Cela est un peu chronophage, demande de prospecter, chercher et trouver les bons partenaires mais je compte m'y atteler ! Je suis toute neuve dans cet univers et j'ai tant encore à apprendre et à découvrir.
- dénicher des pépites style maille coton Armor Lux
- diversifier mon offre en veillant toujours à la qualité et à l'originalité 
 
Croisons les doigts, ma trésorerie souvent tendue m'empeche parfois d'avoir les coudées franches comme je le souhaiterai, et pour l'instant je suis loin de gagner correctement ma vie avec Supercut, et c'est un paramètre très important dans ma situation puisque je suis seule et ne peux compter que sur moi meme. J'ai gagné et fidélisé plus de 55 % de nouvelles clientes, donc le marché existe !
***
As a customer I am always on the lookout for quality, sustainable fabrics, and I have really been impressed with the quality and value for money of the material I bought from Supercut. How does the brand relate to sourcing and to the production process of the fabrics it sells? And what are your wishes for 2018?
The quality and sustainability of my products is really important to me: I source mainly from Italian design houses who produce in Italy or from other makers recognised for particular types of fabrics, such as American or Japanese textile producers.
In 2018 I would like to:
- give the company an ethical orientation, in the style of Amandine Cha Dessolier (a French maker of highly sustainable and locally produced organic fabrics), sourcing Global Organic Tetxile Standard stock. It takes time, and requires a lot of research to find the right partners, but I do intend to tackle it! I am so new in this area and I have so much to learn and to discover.
- find unique fabrics such as Armor Lux knits (traditional Breton striped cotton knits)
- diversify the range whilst maintaining quality and originality
So we'll keep our fingers crossed, the current cash flow doesn't allow me to be as bold as I would like to, and for the moment I am far from making a living out of running Supercut. It is a relevant point to me as I live alone and can't rely on anyone else for income. I have increased and kept over 55% new clients this year, so the market potential is there!

logo

Et bien Brigitte je te souhaite du vent plein les voiles pour cette 2ème année avec Supercut.it ! Quel beau parcours, et j'ai hâte de suivre les développements futurs, en particulier sur les tissus GOTS. Personnellement j'ai été ravie de ma commande, les tissus sont d'une qualité exceptionnelle et les prix vraiment raisonnables (vous vous souvenez peut-être de la veste Lilliana, l'imprimé de chez Supercut m'a couté €5 pour un coupon d'1m50 !). En plus ce sont les soldes jusque dimanche, et il y a des tarifs préferentiels pour l'envoi en Europe, alors si vous cherchez quelque chose d'original et de qualité à des prix défiant toute concurrence, cliquez sur le logo ci-dessus ;)

***

Well, Brigitte, I wish you all the best for this second year running Supercut. What an amazing journey, and I can't wait to see where you take the venture next (exclusive organic fabrics would be so exciting!). Personally I was delighted with my order, the fabrics really are exceptional quality, and the prices really affordable (the print I used for this jacket cost me €5 for 1.5m of extra wide cotton). The sale is on until Sunday, and there are postage discounts for Europe, so if you are looking for something a little bit special, why not click on the logo above and let yourself get tempted by Brigitte's amazing range!

***

Posté par viocky à 23:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

23 février 2018

#jecoudsmagarderobecapsule2017 : le bilan

montage2017

[For English please read the text in italics below the ***] 

Et voilà. La boucle est bouclée, le défi Je couds ma garde robe capsule 2017 est terminé. Un an à coudre pour moi, à tenter des trucs nouveaux, à découdre, à recoudre, à être en retard pour poster sur le blog... 12 vêtements, certains réussis, d'autres pas du tout... Je suis vraiment ravie d'avoir participé à ce beau projet lancé par Clotilde qui a rassemblé des centaines de couturières (et peut-être quelques couturiers aussi ?) et nous a encouragés à nous aventurer dans des territoires couturesques inexplorés. Cette année j'ai cousu mon premier jean, mon premier maillot de bain, mes premiers sous-vêtements, mon premier manteau. J'ai appris à faire des ajustements de pantalon, à broder un motif, à rendre une veste reversible. Je me suis cassé les dents sur de mauvais choix de tissu, des motifs un peu osés, et des plis rebelles. Bref, j'ai autant appris cette dernière année qu'en 5 ans de couture solitaire et autodidacte auparavant.

Le rythme imposé d'un vêtement par mois m'a vraiment poussée à m'organiser et à anticiper, encore une première pour moi! J'avoue que j'ai fini un peu sur les rotules, c'était bien soutenu, surtout avec le boulot et les deux mecs à gérer (et ce n'est pas forcément le plus petit qui a besoin de plus de gestion... Celles qui ont des maris se reconnaitront peut-être...!). Maintenant j'ai hâte de reprendre un rythme un peu plus cool, et aussi de coudre un peu pour les autres. Le "selfish sewing" c'est sympa, mais le fiston n'a plus rien à se mettre !

Petit retour express sur 12 mois de couture >>>

*** 

So here we are, one year on, 12 garments later, this capsule wardrobe challenge is a wrap. It has been great, I feel I have learnt so much and it has encouraged me to push myself and try new things, with the support and motivation which comes with being part of a fantastic sewing community here and on IG. This year I made my first pair of jeans, my first swimwear and underwear, my first coat. I learnt how to fit trousers, how to embroider fabric, how to make a jacket reversible. There was a lot of unpicking, bad fabric choices, awkward pleats and crazy prints.
At times it has been hard to stick to the rhythm of one item per month, especially with the rest of life (work, kids, husband...) going on in the background, but having a deadline has really pushed me to get organised (which really doesn't come naturally to me!). So now that it is over I am looking forward to taking it easy for a while, and also to sewing for someone other than myself! My mini monkey's wardrobe is looking desperately empty...
So here we go, a whistle-stop tour of 12 months of selfish sewing >>>

IMG_8909

En janvier il y a eu le Mandy Boat Tee de Tessuti (patron gratuit), dans la catégorie "Haut en jersey"

J'en ai cousu deux, celui-ci en jersey à rayures irregulières, et un autre en maille merinos. Une super valeur sûre que je porte presque tous les jours, confortable, pratique, avec une petite touche d'originalité. Le basique parfait.
***
In January we had Tessuti's Mandy Boat Tee (free pattern), in the "knit top" category
I ending up sewing two of them, this one in an irregular striped jersey, and another one in a cosy merino knit. Both are on constant rotation, it's a great staple, cosy, practical, with a little bit of style. Total winner!

IMG_9304

En février la jupe 1001 Perles d'Ivanne S dans la catégorie "Jupe"

Un flop complet pour ma part, trop grande et mauvais choix de tissu. Ce tencel est mal passé au lavage, et était trop raide pour ce type de forme. J'ai donné la jupe, mais j'ai gardé le patron. Je vois de très belles versions passer sur IG régulièrement et je ne desespère pas d'en coudre une version potable un jour.

***

In February we had the 1001 Perles skirt from Ivanne S in the "skirt" category

Complete fail! Too large, bad fabric choice, altogether quite ugly... this tencel didn't enjoy being washed very much, and it was far too stiff for the pattern. But I am not giving up on it yet, might try another version in a lightweight twill at some point.

IMG_9810

En mars le jean Morgan de Closet Case Patterns, dans la catégorie "Pantalon"
Une grosse fierté et un grand pas de franchi en couture ! Je le porte régulièrement, même s'il est un peu grand. Cette année je tente le Ginger. En passant, si la couture denim vous tente, Closet Case solde tous ses patrons de jeans à -30% jusque fin février pour vous encourager à vous lancer ;)
***
In March, we had the Morgan jeans by Closet Case Patterns, in the "trousers" category
A very proud moment and a huge first in my sewing journey! I do wear them regularly, even if they are a bit big for me. This year I will be trying out the Ginger, Closet Case's skinny jeans pattern. And by the way this February is #nofearjeansmonth so Closet Case have discounted all their jeans patterns with 30% off if you fancy giving it a go!

IMG_0261

En avril la blouse Mimi de chez Tilly and the Buttons, dans la catégorie "Chemise"

J'adore le tissu La Modette et je la porte régulièrement en mi-saison.

***

In April we had the Mimi blouse from Tilly and the Buttons' book Love at first stitch, for the "shirt" category

It gets a lot of wear, I love the antelope fabric ^^

IMG_1153

En mai la blouse Alice de Tessuti, dans la catégorie "Haut en chaine et trame"

Mon premier essai (très simpliste) de broderie sur un vêtement, mais qui m'a encouragée pour me lancer le mois suivant. J'aime beaucoup la forme de ce petit haut et ma boule de cristal me dit qu'il y en aura sûrement d'autres cette année (ou la suivante - ma boule de cristal n'est pas très précise sur les délais).

***

In May we had a double gauze Tessuti Alice top, in the "woven top" category

This was my first (albeit super basic) attempt at embroidery, but it got me started and gave me the momentum for the next garment. I love the shape of this top, and can see a few more of these being sewn up in the not-to-distant future.

IMG_1588

En juin la robe Aréli de République du chiffon, catégorie "Robe"
Mon projet préféré de cette année je crois, celui qui colle le plus à mon style et à ce que je recherche dans un vêtement. Le plastron brodé a plutôt bien tourné, et ce patron est super facile à coudre et à porter. (Note pour la prochaine fois, ajouter des poches !)
***
In June we had the Areli dress from Republique du chiffon, in the "dress" category
This is hands down my favourite make of this year. I love how the embroidered bib turned out, it's such an easy sew, and it is soooooo comfortable! Everything I look for in a garment. The next time I will definitely add pockets though ;) 

IMG_1929

En juillet le maillot Molitor d'Atelier sur le fil / Rebecca Meurin, dans la catégorie "Maillot de bain"

Mauvais choix de tissu et patron un peu décevant - plus cellulite à gogo... J'ai vraiment envie de supprimer ce message du blog, j'ai des sueurs froides à chaque fois que je tombe dessus! Mais côté positif une grosse envie de continuer à coudre mes propres maillots ! Cette année je vise le Sophie de Closet Case Patterns - bien couvrant et gainant !

***

In July we had the Molitor swimsuit from Atelier sur le fil, in the "swimwear" category

It is pretty bad!! Wrong fabric, disappointing pattern, and far too much cellulite... it does make me cringe to look at the photos. But on the plus side I do want to carry on sewing my own swimwear, but I will go for something a little bit more structured to hold everything in (like the Closet Case Sophie).

golda5 - Copy

En Août le short Golda de La Maison Victor, dans la catégorie "Short"

Un projet de dernière minute après avoir abandonné le Maritime de Grainline Studio, mais un bon patron qui donne envie de récidiver. Je réfléchis aussi aux moyens de réhabiliter le Maritime en perdition...

***

In August we had Golda from La Maison Victor, in the "shorts" category

It was a last minute sew after the Grainline Studio Maritime I had planned went badly wrong. that said Golda is a great pattern, and I will probably sew more of them. And I haven't completely given up on the Maritime, just thinking of ways to save them.

picpus3 - Copy

En septembre l'ensemble Picpus et Bel Air d'Atelier sur le fil / Rebecca Meurin, dans la catégorie "Lingerie"

Le bas a été très bidouillé pour arriver à un résultat convenable mais le haut est une vraie découverte : très facile à coudre et super confortable ! J'ai adapté le patron en brassière que je porte régulièrement au boulot et j'en suis ravie. Il m'en faudrait 2-3 de plus. J'ai aussi hâte de me lancer dans de la lingerie plus sophistiquée bientôt, peut-être le Fenway de Orange lingerie cette année?

***

In September we had the Picpus bra and Bel-Air knickers from Atelier sur le fil, in the "underwear" category

The bottom had to be majorly tweeked for fit, but the top was a revelation: this little bra is so easy to sew and so comfortable! I made a sports version with cross straps at the back, which I wear to work, and it is just perfect for the job. I need to sew a few more! And I would like to try slighlty more sophisticated models, with more structure and support, and I quite fancy Orange lingerie's Fenway bra.

turia3

En octobre la salopette Turia de Pauline Alice, dans la catégorie "Combinaison"

Super patron, j'en suis très contente. Elle n'a pas encore été beaucoup portée parce que le tissu est un peu léger, mais elle le sera dès que les beaux jours arriveront !

***

In October the Turia dungarees from Pauline Alice, in the "overall" category

A great pattern, i'm really happy with it. It hasn't been worn much so far because the fabric is a bit thin for winter, but I can see it getting a lot of wear in the warmer part of the year.

lilliana

En novembre Lilliana de Seamwork, dans la catégorie "Veste"

Une improvisation totale, version réversible en jeans recyclés et imprimé wax, et une belle surprise ! Je l'adore, avec en plus la satisfaction d'avoir sauvé les jeans de mon mari d'une mort certaine.

***

In November we had the Seamwork Lilliana box coat, in the "jacket" category

A total impro with this reversible upcycled denim / wax print look, and a very happy accident! I love it, and it always makes me happy to save a few of my husband's old jeans from ending up in landfill.

kelly5

En décembre l'anorak Kelly de Closet Case Patterns, dans la catégorie "Manteau"

Encore une petite révolution couture pour moi, je n'aurais jamais cru pouvoir réussir un projet aussi complexe, mais il est fini, portable, et il me va ! De quoi faire le plein de motivation couture pour 2018 ;)

***

In December we had Closet Case Pattern's Kelly anorak, in the "coat" category

Another sewing first, I really didn't think I could ever pull off such a complex garment, but it worked out! It is finished, wearable, and it even fits! A big motivation  and confidence boost for 2018 :)

IMG_5354 IMG_8036

Cette année de couture m'a vraiment permis de rénover et de repenser ma garde-robe, cousue main ou non. Il y a quelques jours j'ai fait un grand tri et n'ai gardé que les vêtements qui me donnent le sourire (c'est-à-dire pas grand chose!) avec pour projet de planifier mes coutures pour remplir les "trous", et de porter de plus en plus de fait maison. A terme j'aimerais tricoter mes propres chaussette, et pourquoi pas fabriquer mes chaussures !

En 2018 je vais essayer de ne pas acheter de nouveaux tissus ou patrons, mais d'utiliser ce que j'ai en stock, et de réfléchir avec soin à mes besoins au-delà de cette année pour mieux planifier et acheter après. Ca tombe bien il y a des filles qui ont eu la même idée et ont lancé un hashtag dédié sur IG! > #makeyourstash si ça vous dire de rejoindre le mouvement ;)

Je me donne un petit break de couture, le temps de recharger les batteries, de faire un grand coup de ménage (et oui en 2017 il a fallu ajuster les priorités pour maintenir le rythme niveau couture, et, quel dommage, c'est le ménage qui en a pris un coup !), et de réorganiser la maison façon Marie Kondo. Mais ce n'est que pour repartir de plus belle après !

#jecoudsmagarderobecapsule2017 a changé ma façon de coudre et de porter mes vêtements, et petit-à-petit je me construis une garde-robe dont je suis fière et qui me rend heureuse. Je me suis aperçue que rien n'était hors de portée à condition d'être motivé, de prendre son temps et de ne pas avoir peur de défaire, et ça c'est de l'invincibilité couturesque ! Un grand merci à Clo et à la très positive et créative communauté couture sur Instagram. Que de belles inspiration et de superbes garde-robes capsules ont vu le jour par le biais de ce défi ! Sewing is our superpower ;)

***

This year of sewing really pushed me to update and rethink my wardrobe. A few days ago I had a sort out and only kept the clothes that make me happy, and there were very few! So the aim now is to plan ahead to fill the gaps that have come to light, and to wear more and more handmade. I would love to start knitting own socks, and making my own shoes too!

In 2018 I will try to curb my crazy fabric-shopping habits, and to use up the stash of both material and patterns that I have built up over the years. Hopefully this will enable me to make more considerate, better purchasing choices thereafter. The great thing is that a couple of Instagram sewers have launched a dedicated hashtag for destashing your fabrics in 2018, so come and join us if you fancy it, it's all happening at #makeyourstash :)

So for now I am having a little sewing break, to recharge the batteries, clean the house (well, there wasn't much time left for housework with all this sewing in 2017) and declutter Marie Kondo style. 

This capsule wardrobe challenge has definitely changed my way of sewing and wearing clothes. I am starting to build a wardrobe which makes me proud, happy, and comfortable in my body. I realised that anything was possible with enough motivation, time and patience: sewing invincibility in fact! This year has also been amazing because of this great, positive, online sewing community which provides endless inspiration and support. So many encouragements and beautiful capsule wardrobes came to be, thanks to this challenge! Sewing is definitely our superpower.

***

18 février 2018

Décembre #jecoudsmagarderobecapsule2017 : l'anorak Kelly de Closet Case patterns

IMG_4217 bis

[for English read the text in italics below the ***]  

Et voilà, un an après avoir commencé cette garde-robe capsule, je me suis cousue un manteau ! C'était un gros morceau, encore une première en couture, et je n'en suis pas peu fière. Surtout qu'il ferme, qu'il tient chaud, et qu'il est à ma taille ! Et en plus il est à pois ;) C'est l'anorak Kelly de Closet Case Patterns, sur lequel je louche depuis sa sortie. Il en existe d'inombrables versions sur la toile, toutes plus classes les unes que le autres, et j'étais un peu intimidée à l'idée de m'y attaquer. La classe et moi, ça fait deux, vous voyez. J'aimais vraiment beaucoup ce modèle et ses finitions très "pro", la grande capuche et les grandes poches, la forme un peu evasée. Mais je n'avais pas envie de passer autant de temps sur un manteau non doublé. Je ne voyais pas vraiment l'intérêt d'un anorak à moitié chaud et à moitié douillet ! Donc quand le PDF de la doublure est sorti cette année, j'ai fini par craquer.

***

So there we are, one year after embarking on this capsule wardrobe challenge, I actually made myself a coat! It was a big milestone, something  never thought I would be able to sew for myself, and I have to admit to being rather proud of it. Especially as it closes, it is warm AND it fits! Incredible. And it has polka dots. The pattern is the Kelly anorak from Closet Case Patterns, that I had been eyeing up for a while. You can find so many gorgeous and classy Kellys on sewing blogs worldwide, so I felt quite intimidated by the task ahead. I'm not a classy bird, you see. I really like the very professional and RTW style of this pattern, with its roomy hood and large pockets, and its slightly A-line shape. But I didn;t want to spend days sewing an unlined coat. What's the point of sewing a coat which wouldn't be warm and cosy!? So when the PDF lining expansion pack came out this year, I was sold.

IMG_4194 bis

IMG_4196 bis

C'est un projet qui a eu du mal à démarrer. Je m'étais mise en tête qu'il fallait absolument que j'utilise un tissu imperméable, mais je ne voulais pas dépenser une fortune pour ce qui serait au final une toile (que j'espérais portable) pour tester le fit et le métrage nécessaire. Comme beaucoup j'ai bavé devant les lins huilés Merchant and Mills (cette couleur !!!), mais à £20 du mètre, et avec 3 mètres de tissu requis, c'était complètement hors budget. Donc pour faire mon test j'ai trouvé une toile huilée pour radine, à £3 du mètre, et, j'aurais du m'en douter, c'était une horreur. Elle puait le pétrole, elle collait aux doigts, et la couleur était moche à pleurer. Elle a fini au magasin de charité, et j'ai recommencé ma recherche, sans trop de conviction. Quand j'ai vu cette toile de coton en solde chez Stoff and Stil (Oeko-tex, et épuisé), j'ai su que j'avais trouvé le tissu de mon Kelly.

***

It's a sewing project which took a while to get going. I somehow decided I must sew it in a waterproof fabric, but I didn't want to spend loads of money on my first attempt at coat making, as this version was mainly a test of the fit and of how much fabric was ACTUALLY required (I was sure I could get away with less than the 3 metres stated as required). I had fantasies of the beautiful Merchant and Mills oilskins (THAT colour!!!!) but at £20 a metre it was not an option. So I went for a cheapo waxed fabric option, and, as I should have suspected given that I paid £3 per metre, it was rubbish. It smellt of petrol, stuck to my fingers, and was a dirty shade of blue. It ended up going to the charity shop, hoping that someone can use it as a tarp or something... At that point I was pretty demotivated, until I came across this funky polka dot oeko-tex cotton canvas (now sold out) in the Stoff and Stil sale, and instantly knew it was what I was looking for (albeit not waterproof - but by that point I had realised that it was better to have a coat, than no coat at all!)

IMG_4197 bis

IMG_4198 bis

Qu'à cela ne tienne, j'avais retrouvé ma motivation, et un reste de rayonne d'un rouge parfaitement raccord (de chez Stoff and Stil également), idéal pour la doublure. Donc je me suis lancée, et après avoir passé trois jours entiers à découper les pièces de patron (j'ai compté en tout 40 pièces pour le manteau et la doublure...) l'assemblage n'a finalement pas été si compliqué que ça. Comme d'habitude pour les patrons Closet Case le livret est bien détaillé, et il y a des tas de ressources en ligne pour naviguer les passages les plus compliqués (en anglais, mais illustrées avec des photos très claires). J'avais lu des critiques acerbes sur certains blogs à propos du pack doublure PDF (qui est une extension du patron du manteau de base, et ne peut pas être utilisé seul) selon lesquelles c'était un travail baclé et bourré d'erreurs, mais je ne suis pas vraiment d'accord. Certes il y a plus d'imprécisions dans le livret de la doublure, mais rien de majeur, et le tout s'emboite parfaitement. En plus depuis que j'ai fini mon manteau, un pas-à-pas de l'assemblage du Kelly et de la doublure est paru sur le blog de Closet Case, donc si vous comptez vous y mettre ça devrait passer comme sur des roulettes !

Bon, je ne vais pas vous mentir, c'est quand même un anorak, il ne se coud pas en 5 minutes. Je crois qu'il m'a pris 4 jours d'assemblage, dont une journée passée sur les finitions (marteler 11 pressions à la main ça prend un certain temps !). La difficulté principale que j'ai eue a été la surpiqûre de la base de la capuche, qui fixe toutes les épaisseurs du manteau et de la doublure ensemble. C'est très épais et assez difficile à bien aligner, surtout que j'ai surpiqué en marine donc tous les défauts sont très visibles du côté de la doublure rouge. Un autre petit inconvenient lié à mon tissu (la toile de coton qui est surteinte - l'envers est donc blanc) est que s'il est piqué de l'envers vers l'endroit l'aiguille fait remonter des fils blancs vers la face visible du tissu. Je ne m'en suis aperçue qu'une fois fini, et au niveau de l'ourlet que j'ai piqué sur l'intérieur du manteau  ça donne des petits points blancs plutôt moches sur l'endroit... enfin bref, pas de quoi fouetter un chat, mais c'est quand même dommage parce que dans l'ensemble il est plutôt bien fini.

***

At last I had got my sew-jo back, and also found out that I had a leftover piece of red rayon (also from Stoff and Stil) which would be perfect for the lining. So I got started, and after spending three whole days cutting out the pattern (I counted 40 pieces if you include the main coat and the lining) it came together reasonably easily. As usual for Closet Case patterns the instructions are clear and very detailed, and you can find precious resources including photo step-by-steps on their blog. I had red some pretty vitriolic critics on various blogs about the lining expansion pack, saying it was a botched job, filled with inaccuracies and mistakes. I can't say my experience matched this. Sure, the lining instructions feel like they have been added on and are a little less precise, but everything fits together perfectly and easily. And since I finished sewing mine, Closet Case have published a sew along of the Kelly with lining on their blog, so if you fancy getting your teeth into it you should have no worries at all.

 Let's not kid ourselves, it is a coat, it does take more than 5 minutes to sew. I think I spent 4 days on it, including a whole day on the finishing touches (hammering in those snaps took ages!). The main difficulty for me was topstitching the base of the hood, which aligns and assembles all the layers of the coat and lining together. It was quite bulky and as I was using navy thread the mistakes are quite visible on the lining side. Another issue I had was mainly to do with my outer fabric choice. The canvas was printed rather than dyed, so the wrong side was white, and whenever I was stitching from the wrong side, it was pushing little white strands towards the right side. I stitched the hem from the inside and only realised after I had finished that it had made a load of little white dots appear on the right side... not a big deal but a bit frustrating, as I really took my time to finish everything neatly.

IMG_4206 bis

Pour la taille j'ai choisi un 6 que je n'ai pas du tout modifié (pour info je fais un 38 du commerce, et 1m64). Pour un manteau de demi saison le fit est parfait, il y a juste assez d'aisance pour glisser un pull pas trop épais en dessous. Et ça rentre facile dans 2 mètres de tissu ! J'envisage déjà la prochaine version, que je couperai une ou deux tailles plus grande, en toile huilée rouge de chez Merchant and Mills, avec triplure isolante et jolie doublure à motifs. J'en rêve déjà.

Juste quelques petites observations si vous comptez vous lancer:

- c'est un patron plutôt cher : une vingtaine d'euros pour le patron pochette + le PDF de la doublure (le PDF de la doublure est une extension du patron de base, et ne comprend pas toutes les pièces du manteau. Il ne peut pas être utilisé seul)

- Il y a une option coulisse à la taille (que j'ai choisi d'omettre parce que c'est un détail que je déteste sur les manteaux du commerce)

- J'ai cousu la version avec capuche mais l'autre version proposée a un col droit assez haut et couvrant

- Le patron du manteau comporte des manches avec manchettes pressionnées, le pack doublure propose une autre version des manches sans manchette, et un peu plus larges. (J'ai cousu la version du pack doublure)

- La pochette stipule qu'il vous faudra 12 pressions, mais il vous en faudra 13 si vous cousez la version avec  manchettes, ou 11 si vous cousez celle du pack doublure (j'ai utilisé des pressions pour anorak Prym que je vous recommande chaudement)

- Les poches sont en trompe-l'oeil (elles ne ferment pas, le rabas pressionné est purement décoratif) mais il existe un tuto et un patron à télécharger sur le blog de CCP pour coudre des poches qui ferment

- Le patron existe en français au format PDF

***

I chose a size 6 and the fit is perfect without any adjustments (I am a RTW size 10 and 5'4"). I plan to use it as a mid season coat, and it is just roomy enough to wear a light jumper underneath. I only used 2 out of my 3 metres of fabric, so as always the official requirements are very generous! I can already picture my next version, which I will cut a size or 2 up, so I can interline it with insulating wadding.

A few notes if you fancy sewing a Kelly yourself:

- It is quite an expensive pattern, about £20 for the main coat and the lining expansion pack (the PDF lining expansion pack does not contain all the main coat pattern pieces, and cannot be used on its own)

- There is an optional waist drawstring and casing (I hate this in RTW coats so didn't go for it)

- This is the hooded version but the other view features a high collar

- The main coat pattern includes cuffed sleeves, but the lining expansion pack includes a different sleeve option, wider and uncuffed. I chose the lining pack sleeves.

- The pattern states you will need 12 snaps for the coat, whereas in reality you will need 11 if you sew the uncuffed sleeves, and 13 if you go with cuffs. (I used Prym anorak snaps and would highly recommend them)

- The pockets don't actually close (the snap is decorative only) bur you can now download additional pieces to sew a fully functional pocket from the CCP blog

IMG_4208 bis

IMG_4214 bis

 En portant mon manteau avec ses pois qui me donnent l'air d'avoir la varicelle géante, j'avoue être super heureuse de pouvoir me coudre des vêtements qu'aucun industriel sain d'esprit ne choisirait de commercialiser. Après avoir longtemps douté de mon choix de tissu, j'en suis au final de plus en plus contente, parce qu'un imper marine serait certes plus portable et plus classe, mais j'aurais pû en acheter un dans n'importe quel supermarché. Et je n'y peux rien, le rouge me donne le sourire ! Je suis aussi vraiment reconnaissante à Heather Lou de Closet Case Patterns de créer des patrons qui permettent aux couturières du dimanche comme moi de se coudre des vêtements qu'on pensait jusqu'alors réservés au prêt-à-porter. C'est le dernier projet de cette garde-robe capsule 2017 et au fil de ces 12 expériences en couture j'ai vraiment l'impression d'avoir beaucoup appris, et surtout d'avoir tellement gagné en confiance. Au final, en prenant son temps et en s'appliquant, quitte à coudre et à découdre, tout est possible ! En voici la preuve :)

So now I can proudly wear a coat which makes me look like I have giant chicken pox, and it is silly but that makes me really happy! I just love the fact that sewing enables me to wear clothes that no sane, business-minded individual would chose to commercialise. I did have doubts about this print, but in the end it is growing on me, I have had loads of positive feedback, and what would be the point of sewing a boring navy coat that I could pick up from any RTW shop?! And I just LOVE a bit of red. I am also eternally grateful to Heather Lou of Closet Case Patterns for bringing out patterns that enable small-time sewers like me to make stuff that we thought could only be bought ready-made. This is the last project of the 2017 capsule wardrobe challenge and these 12 sewing experiences have really taught me loads, and given me so much confidence. In the end, anything is possible as long as you take your time, apply yourself and are not afraid to undo and start again. The proof is right here, with red polka dots all over it!

***

03 janvier 2018

Novembre #jecoudsmagarderobecapsule2017 : la veste Lilliana de Seamwork, version réversible et récup'

IMG_3837 (2)

croquis veste texte

Cette veste, c'est le petit miracle de l'année. On était mi novembre, je venais tout juste de finir la salopette Turia très en retard, et je m'attaquais au projet suivant de la garde robe capsule, la veste. A la base j'avais prévu la veste Julia de RDC, et j'ai juste eu envie de lire quelques avis sur ce patron. Ca été un peu la douche froide ! Lise Tailor a écrit un article très détaillé sur Julia, qu'elle a cousu plusieurs fois, avec semble-t-il pas mal de difficultés. Et quand on sait que c'est une couturière ultra chevronnée, j'ai réalisé que je ne m'en sortirais jamais, surtout que j'étais déjà en retard et que j'avais envie d'une couture facile et rapide. En plus j'hésitais entre une veste en wax ou en jeans recyclés. Et soudain j'ai repensé à la petite veste toute simple Lilliana du Seamwork d'octobre, et j'ai eu envie d'en faire une version reversible wax / jeans, ce qui réglait d'un seul coup tous mes problèmes !

[for English read the text in italics below the ***] 

This jacket is my little end-of-year miracle. Having just finished the Turia dungarees very late in mid november, I was about to start on the next project, a jacket. I was intending on sewing Julia from Republique du Chiffon, however after reading a few reviews it appeared I had been a bit optimistic about my sewing abilities and timeframe. Lise Tailor herself described it as a difficult and advanced project, so if she struggled, I had no chance. I was also hesitating badly between sewing a jeans or wax jacket. And then I remembered the simple Lilliana box coat from October's issue of Seamwork, and thought it might be possible to make a reversible wax / denim version, which solved all my problems in one go!

A46F234A-7CA9-48E2-B761-E8DD0CEA42F2 IMG_8036

IMG_8484 IMG_8487

Quel plaisir à coudre, cette veste ! J'ai coupé une taille 2 en fonction de mes mesures et c'est impeccable. 2 manches, 2 demi-devants, 2 demi-dos, et voilà. Elle est censée être finie avec un biais autour du long bord qui court le long de l'encolure, des devants et de l'ourlet, mais au dernier moment j'ai decidé d'assembler mes deux vestes endroit contre endroit en cousant le long de ce bord, et de les retourner sur l'endroit en enfilant le tout par une des manches. Puis j'ai replié le bord des manches vers l'envers et assemblé avec une surpiqûre. J'ai aussi surpiqué les autres bords pour que les deux tissus restent bien en place, et pour que ce soit plus joli.

La partie denim de la veste est coupée dans des vieux jeans, que je découds le long de l'entrejambe. Comme ça on a une surface assez grande pour y caser des pièces de patron, mais on doit y incorporer les coutures de côté des jambes, qui elles restent cousues. Pour le joli coton imprimé j'ai coupé le dos d'un seul tenant, parce que le motif était déjà symétrique. La seule chose que j'aurais pu faire c'est de rajouter une marge de couture au long bord d'encolure, parce qu'il est coupé à ras pour être enfermé dans le biais, donc j'ai perdu un peu de largeur en repliant les bords vers l'intérieur.

***

 This was a dream to sew. I cut a size 2 according to my measurements, and it fits perfectly. 2 sleeves, 2 half fronts, 2 half backs, that's it. It is designed to be finished with bias binding around the raw edge, but in the end I just made 2 identical jackets, one wax and one out of Mr Monkey's old jeans, and stitched them together RST around the neckline, front edges and the hem. I turned it over through one of the sleeves, then turned the raw edges in and topstitched. I also topstitched the other edges for a nicer finish, and so that the fabrics would sit properly. 

The denim part is cut out from old jeans, that I unstitch along the inside leg and open up flat. This means that the outside leg seam is incorporated into the pattern pieces, as this is the only way you get enough surface area to fit the pattern pieces in. As for the colourful cotton fabric I cut the back as one single piece, because the print was symetrical. The only thing I would do differently next time is to add a seam allowance to the raw edges which are meant to be bias bound, as I lost a little bit of width by turning the edges in. 

IMG_3259

IMG_3264

IMG_3268

IMG_3270

IMG_3276

Aussi, j'adore les instructions de Seamwork pour monter les manches et resorber l'embu. Elles sont super détaillées et très faciles  suivre, et ça fonctionne à merveille, même sur un tissu épais comme le jean. Je crois bien ne jamais avoir monté une manche correctement avant ! Je suis vraiment super impressionnée par ce magazine, aussi bien pour ce qui est du contenu que par la qualité des patrons qu'ils sortent chaque mois.

***

 Also, I absolutely love seamwork's instructions for setting in the sleeves, it is super detailed, easy to follow, and gives a great finish, even on a really thick fabric like denim. I am so impressed with their attention to detail, and have no idea how they manage to publish all that content, plus two patterns, every month!

IMG_3829

IMG_3831 (2)

IMG_3837 (2)

IMG_3838 (2)

J'adore cette veste. J'adore la patine des vieux jeans, les coutures des jambes qui sont intégrées dans le vêtement, et le fait que mon mari les portait pour aller au travail en vélo, jusqu'à ce ce que le siège en soit trop usé et qu'il me les donne, "pour en faire quelque chose". J'adore le motif original et les accents colorés de ce coton italien de chez Supercut, une jolie maison italienne pour laquelle j'ai beaucoup d'affection et dont je vous reparlerai bientôt. J'adore la tenue de ces deux tissus ensemble. J'adore le fait que cette veste va avec tout. J'adore ce patron super simple et absolument génial. Et j'adore par dessus tout le fait que cette idée de dernière minute soit une petite réussite !

***

I absolutely love this jacket! I love the distressed look of the denim, the extra seams from the side of the legs, and knowing that my husband used to wear these to ride his bike to work until the seat of them got worn out. I love the pop of colour of this bright wax-inspired italian cotton from Supercut, a lovely independent retailer close to my heart, which I will tell you more about soon. I love how the two fabrics give the jacket just the right amount of body so that it sits really nicely when worn. I love that it goes with everything. I love that it is such a simple yet brilliant pattern. And I just love it when a last minute plan comes together!

***


22 décembre 2017

Octobre #jecoudsmagarderobeapsule2017 : la salopette Turia de Pauline Alice

IMG_3429

IMG_8828

[for English read the text in italics below the ***] 

Octobre, le mois de la combinaison... autant vous dire que j'étais peu inspirée... jusqu'à ce que je repense à la salopette de mon adolescence. Ce vêtement si confortable, si cool, si juvénile, si complètement pas pratique pour aller aux toilettes... bref le choix évident pour une maman de 35 ans avec le plancher pelvien ramolli ! Qu'à cela ne tienne, j'étais décidée. J'ai recherché le patron idéal de salopette, et hésité entre Danielle de République du chiffon, et Turia de Pauline Alice. Finalement j'ai penché pour Turia pour sa coupe plus classique et moins près du corps. 

***

October, the month of overalls. I was not inspired. And then I remembered the dungarees I wore as a teenager... so comfortable, so laid back, so youthful, such a nightmare to go to the loo with... obviously the perfect choice for a 35 year-old mum with a weak pelvic floor! Anyway, I couldn't get it out of my mind, so I went with it, and chose Turia from Pauline Alice, for its classic, loose cut.

IMG_3386 IMG_3392 IMG_3382

C'était ma première expérience avec les patrons Pauline Alice, et j'ai trouvé la pochette bien présentée, le livret assez détaillé, et le fit parfait. J'ai coupé un 38, et il tombe nickel au niveau des hanches et des fesses, juste un peu loose comme toute bonne salopette se doit de l'être. J'ai un petit peu modifié la jambe, parce que le patron est dessiné pour une longueur 7/8 lègèrement resserrée à partir du genou, et que je voulais absolument une salopette longue, à laquelle je puisse faire un revers. J'ai donc rallongé les jambes de 15 cm et retracé tout droit en-dessous du genou (les coupes fuselées ne me vont pas). Par contre j'ai recoupé 7 cm en longueur au moment de faire l'ourlet, et à la reflexion je n'aurais pas dû en enlever autant, je la trouve un peu courte maitenant... tant pis, avec un revers et des tongs ça ne se verra pas ! Vivement l'été...

Ce qui est étonnant avec ce patron, c'est le peu d'homogénéité au niveau des finitions. C'est ce que décrivait Kelly de Cut Cut Sew dans son article sur Turia, et je suis assez d'accord avec elle : ça semble assez étrange que la plupart des coutures soient rabattues, donc très bien finies, alors que les ourlets les plus visibles - notammnent ceux des bords de la bavette - sont simplement crantés, repliés, et cousus en place. Plus ça va et plus je deviens allergique aux finitions médiocres en couture. Je trouve qu'une jolie finition change complètement mon niveau de satisfaction une fois le vêtement fini, c'est ce qui me donne le sourire quand je porte du fait-main. Alors j'ai fini par doubler la bavette, et gansé les bords laissés à cru avec du biais. Et là je suis contente, c'est joli ! Aussi il est prévu une fermeture éclair de chaque côté de la taille pour faciliter l'enfilage, mais je n'en ai mis qu'une et ça passe largement. Il y a 2-3 petites coquilles dans le patron, notamment pour les poches arrières dont la pièce de patron était beaucoup plus petite que les repères sur les jambes arrières, je les ai donc redessinées. Je trouve aussi les bretelles un poil courtes, mais ça c'est parce que j'aime porter ma salopette un peu descendue sur les hanches.  

Le tissu est un twill léger de chez Stoff and Stil certifié Oeko-tex (je vous l'avais dit, je suis accro !) dans un coloris bleu pétrole, ou vert sapin, on ne sait pas trop. Les photos ne montrent pas bien la couleur, il faisait un temps pourri, mais je ne me sentait pas d'attendre 6 mois le retour du printemps. Le tissu est d'une belle qualité, très doux, avec une jolie brillance, mais il se froisse facilement (comme vous pouvez le constater sur les photos), et mon mari trouve que les reflets donnent l'impression que je me suis fait pipi dessus (il a le compliment facile - en me voyant en salopette il m'a d'abord demandé si j'étais enceinte, ou si je comptais faire du bricolage...). 

***

This was my first experience of sewing with Pauline Alice patterns, and I found the printed version (I treated myself) well presented and easy to follow, and the fit is pretty good. I sewed up a size 38 / UK 10 which is what I would go for RTW. It fits just right around the hips and crotch area, just a little bit loose as you would expect dungarees to be. I redrew the leg slightly, because I wanted a full length straight cut, rather than the 7/8th slightly tapered leg of the original pattern. I added 15 cm in length, and cut off 7 cm when hemming, but I now find it a little bit short... 

The weird thing about this pattern, is how uneven the level of finish is throughout. This is what Kelly of Cut Cut Sew noted in her article about Turia, and I definitely agree with her: it seems strange that most of the seams are flat-felled, but that some of the more visible ones (ie the curved sides of the bib front) are only clipped, folded over once and sewn in place. As I am becoming more and more allergic to scruffy-looking finishes, I chose to line the bib, and bind the other seams with bias tape - which now makes me incredibly happy when i get to wear my dungarees! The pattern includes a zip on each side of the waist to ease slipping on and off, but I only put one in and left the other side closed, and it allows for ample wriggle room. I also found the back pockets too small, and the straps just a bit short, but that is mainly because I like to wear my overalls a little low at the hips.

The fabric is a lovely, thin, soft, Oeko-tex certified and very reasonably priced cotton twill from Stoff and Stil, in a kind of petrol blue / forest green colour. It has a bit of a sheen and unfortunately gets very wrinkly, which prompted Mr Monkey to tell me that I looked like I had wet myself (and that was after he had stated that wearing overalls was either for doing DIY, or for pregnant women). He is just such a natural at flattery. 

IMG_3427

IMG_3432

 Alors voilà, on dirait que mon plancher pelvien a lâché, que je suis enceinte et en train de poser des étagères, mais franchement je m'en fiche, je l'adore ma salopette. Et toutes mes copines en sont jalouses, alors tant pis pour les mecs !! Ils nous préfèrent sans doute en mini jupe, mais à choisir, je prendrai toujours l'option confort... ;)

***

So there you go, I look like I am pregnant, and like my bladder gave way while I was putting up some shelves, but you know what, I don't care. Men might prefer us wearing heels and mini skirts, but I'll go for the comfort option any day !

***

20 décembre 2017

Août et septembre #jecoudsmagarderobecapsule2017 : un short raté et un ensemble lingerie plutôt réussi

IMG_8821

IMG_8829

[for English read the text in italics below the ***]

Mon dieu, non sommes en décembre et je n'ai pas posté l'avancée de ma garde robe capsule depuis juillet. Argh. J'ai pris pas mal de retard de couture, et eu des petits ratés, mais j'aimerais vraiment garder une trace et une chronologie de ce beau projet, d'où ce billet un peu fourre-tout regroupant les projets d'août et de septembre. 

Août était censé être le mois du short, et j'étais super préparée (pour une fois !) puisque j'avais déjà découpé les pièces de mon short Maritime de Grainline Studio dans les chutes de la robe de juin. Ça allait être une couture super rapide et efficace, rien ne pouvait venir me gâcher ce plaisir. Rien, je vous dis. Sauf le fait que, pour une raison qui m'échappe encore, j'avais découpé un short trois fois trop grand, et une ceinture trop petite. Et que j'ai galéré à poser la braguette zippée. Bref, après avoir cousu, décousu, recoupé, recousu, redécousu, pesté, et m'être aperçue que je n'arriverais pas à sauver mon short, j'ai dû me résoudre à abandonner, et à jeter mes précieuses chutes d'ikat tissé main à la poubelle en versant une petite larme. J'avais malgré tout besoin d'un short, et j'avais flashé sur le Golda de Gaiounette à roulettes sur Instagram. Ce numéro de La Maison Victor étant déjà en ma possession, j'ai cousu vite-fait un 38 dans une espèce de twill de chez Offset Warehouse. C'est vraiment un chouette patron, facile, ingénieux avec les plis qui forment les poches du devant, et rapide à coudre. Le malheur c'est qu'en 38 il est un peu grand, mais bon au moins j'ai un short, et c'est un modèle que je recoudrai avec plaisir. Quelque chose me dit qu'en wax il ne serait pas mal...

***

I can't believe it's already December and I haven't posted any monthly capsule wardrobe updates since July. Some of it is due to some sewing mishaps and delays, but mostly all of the making is done, so in a bid to catch up with myself here is a bit of a funny little post about August and September's instalments.

August was meant to be the month of shorts, and I was soOo well prepared (which is rather unheard of, for me): I had already cut out the pattern pieces for my Grainline Studio Maritime shorts out of the scraps leftover from June's ikat dress, nothing could possibly go wrong. Well, in theory that is. What was meant to be a straightforward, easy and quick sew turned out to be a bit of a disaster. I still don't know how, but I ended up cutting the shorts way too big, and the waistband too small. And I had major problems trying to sew the zipped fly front. In the end after much seam-ripping and swearing I had to resign myself to give up and throw my precious handwoven ikat scraps in the bin. I still needed a pair of shorts, however, so I tried a pattern that I already owned and of which I had seen a lovely version on Instagram: La Maison Victor's Golda shorts, available in this issue (by the way, do you know that LMV is now available in the UK? Super exciting, I love this magazine! Unfortunately I can't seem to find it anywhere... if you come across it please let me know!). So I sewed up a quick pair in a size 38 (UK 10) from some reclaimed twill from Offset Warehouse I had in my stash. It really is a great pattern, easy, ingenious (the pockets are formed by the way the fabric is folded), and quick to sew. The only disappointment is that they are a bit big on me, but there will definitely more Goldas in my future wardrobe, and something tells me a wax pair would be really nice!

IMG_7186

En septembre j'avais prévu de me lancer dans la couture de lingerie, quelque chose dont j'avais envie depuis longtemps, d'une part parce que j'ai beaucoup de mal à trouver ce que je veux dans la commerce, et aussi parce que ça me semble une super manière d'utiliser des chutes. Les patrons Picpus et Bel-Air de Rebecca Meurin (dont j'avais cousu le maillot Molitor) étaient déjà dans ma patronthèque depuis un moment, ils me semblaient être des modèles plutôt simples pour se lancer, et encore une fois ils sont vraiment bon marché à 5 euros pièce. Et puis même si ce sont des PDF il n'y a pas trop de pages à imprimer vu la taille des pièces du patron.

Picpus, le haut, est un petit soutien-gorge tout simple, sans armature, avec une bande elastiquée sous la poitrine, des bretelles ajustables et une fermeture par agrafe au dos. J'avoue avoir été conquise par ce patron, qui est vraiment d'une simplicité enfantine à monter, très bien expliqué, et entièrement réalisable à la machine, sans surjeteuse. La taille est calculée en fonction de vos mesures, avec deux tailles distinctes pour la bande en dessous de la poitrine et pour les bonnets. Le patron propose une version jersey et une version chaine et trame, donc toutes vos chutes peuvent y passer ! La confection des bretelles ajustables est expliquée, mais on peut aussi utiliser des bretelles toutes faites, ou en recycler. Par contre je ne conseillerais pas ce modèle aux poitrines plus volumineuses, c'est parfait pour mon bonnet B mais il n'offre qu'un soutien assez léger.

Pour la première version j'ai réutilisé l'agrafe et les bretelles d'un vieux soutien-gorge que je ne mettais plus, et de toutes petites chutes de jersey noir pour les bonnets. En une heure de temps c'est bouclé, et le fit est nickel. Je positionnerais juste les bretelles un peu plus près de l'agrafe au dos pour que j'aie moins l'impression qu'elles vont tomber, mais c'est plus une question de goût personnel. Avec ce détail en tête j'ai entrepris de coudre une deuxième version un peu plus "sport", façon brassière avec les bretelles croisées dans le dos. Pour celle-ci j'ai juste cousu les deux extremités d'un élastique bien large (et bien doux) ensemble pour former la bande sous-poitrine, et utilisé du biais elastiqué pour les bretelles. Le résultat est super confortable, les bretelles restent bien en place, même au yoga ou après un poste de 12 heures aux urgences (je le porte au sport et au boulot, les deux situations ont été testées, Picpus tient la route). J'espère un jour vous faire un tuto pour la brassière mais pour l'instant je manque cruellement de temps, alors ce sera pour 2018 !

Pour le bas c'est une autre histoire, j'ai fini par faire un mix du patron Bel-Air et des mesures d'une culotte du commerce pour trouver une forme qui me convenait. La version originale était carrément indécente, le devant était BEAUCOUP trop bas à mon goût. Enfin je pense qu'en matière de lingerie on a toutes des morphologies, des goûts et des attentes différentes, donc ça ne m'a pas étonnée de devoir trafiquer un peu. Enfin voilà, j'ai maintenant un patron de culotte que je pourrai multiplier au besoin, et ça c'est top ! Je vous épargne les photos portées, de toute façon ça n'a pas grand intérêt puisque la version finale n'a plus grand chose à voir avec le patron d'origine. Et puis je crois que je vous montre assez de chair fraiche avec les photos ci-dessous !

***

In September I was due to tackle underwear sewing, something I had been meaning to try for a long time. I always seem to struggle to find the kind of underwear I want in shops, and what a great way to use up scraps! As it was my first attempt at sewing lingerie, I wanted to start with something simple, so went for the Picpus bra and the Bel-Air knickers, both from Rebecca Meurin, available for a few euros as PDFs. 

Picpus is a simple bra without underwires, featuring an elasticated band, a hook and eye closure and adjustable straps. The instructions to make your own straps are included, however the pattern advises you buy your own bra hook and eye closure. I just cut these off an old bra and reused them, which made it both quick and very cheap! Picpus is a great pattern. It fits well, with two separate sizing guides for the underbust band and for the bra cups. It is really easy to sew, and very well explained (in French) with lots of pictures. And last but not least, you can sew all of it using a regular sewing machine, no overlocker needed. Bonus! Also it comprises of two versions, one for knits and one for wovens, so you really can use any scraps you like. The only thing is it offers fairly light support, so I probably wouldn't recommend it for anything over a C cup.

For the first version I used a scrap of black interlock, and those upcycled straps and hook and eye. It fits well and is super comfy, the only thing that bothers me slightly is the strap placement at the back. I always feel like the straps are going to slip off my shoulders (they don't, but I don't like the feeling), so I would position them a little closer to centre back next time. With this in mind I made a second, more sporty version, with fully elasticated straps crossing at the back. No danger of them slipping off then. I used some really soft and wide elastic for the underbust band, and sewed the edges together rather than adding a fastening. The straps are made up of fold-over elastic. And it is by far the most comfortable under-thing I have ever worn. It stays in place and keeps it all in, whether it be doing yoga or all the way through a 12-hour shift at work. I have every intention of putting up a tutorial for this version up on the blog, but end of year general business means it probably won't happen until 2018.

As for Bel-Air, the first pair of pants I made from this pattern was pretty much x-rated! The front was sooooo low, it was ridiculous. So anyway I ended up redesigning the whole thing based on a pair I owned and the final draught fits, but is very far from the actual pattern, so I will spare you the pictures. Who needs more flesh on this page anyway!! 

IMG_7208 IMG_7207

IMG_7345 IMG_7340

 Pour info, l'élastique lurex envers gratté tout doux, parfait pour la bande sous-poitrine de Picpus, vient de chez Stoff and Stil, ma nouvelle mercerie en ligne préférée. La gamme est immense, relativement bien catégorisée (ce qui facilite la recherche - il y a des sites où je ne trouve rien tellement il y a de choix !), et tout ou presque est certifié Oeko-Tex, avec une petite gamme bio GOTS très sympa. Tout ce que j'ai testé jusqu'à présent est de très bonne qualité, le seul hic ce sont les frais de port puisque la marque est basée au Danemark, mais les prix sont raisonnables donc dans l'ensemble c'est correct.

Voilà, je vous retrouve bientôt pour la salopette d'octobre !

***

In case you were wondering, this amazing lurex super wide elastic (which by the way is also super soft on the inside) comes from Stoff and Stil, my new favourite online haberdashery. They have an amazing range, with most things Oeko-tex certified, and some lovely organic GOTS textiles too. Everything I have tried so far has been really good quality, the shipping costs are a bit high as it is based in Denmark, but as the prices are reasonable it doesn't seem too steep overall. Highly recommended!

So there you are, the catching up continues very soon with October's dungarees... See you then!

*** 

29 octobre 2017

Sacoche en jeans recyclés * Upcycled jeans satchel

IMG_1848

Excusez la photo racoleuse, ce sac était pour ma soeur et on s'est bien amusées cet été à faire quelques clichés au bord de la piscine quand je lui ai offert. C'est pas tous les jours que j'ai un mannequin qui accepte de poser en petite tenue pour mettre en valeur mes ouvrages ! Elle reprend des études cette année, et elle fêtait ses trente ans, alors j'avais vraiment envie de la gâter avec un cadeau fait-main qui lui serait utile. Et en prime je me suis vraiment fait plaisir, avec mon matériau fétiche, à savoir, le vieux jean ! En ouvrant les couture d'entrejambe ça donne une belle surface, et je ne me lasse jamais de ce grain et des traces d'usure qui rendent chaque morceau unique. En plus j'ai vraiment essayé de garder un maximum de quincaillerie d'origine aussi, j'ai remplacé les boucles qui étaient censées fermer la sacoche par les ceintures de plusieurs paires de jeans. Les boutons et les surpiqûres sont donc dépareillés, mais je suis toujours plus adepte de l'originalité que de la perfection, alors ça me plait bien !

[for English read the text in italics below the ***]

Do forgive the racey picture, this bag was a present for my sister, and we had a bit of fun taking photos of it when I gave it to her this summer, and she just so happened to be wearing a swimsuit. Oh well! She is heading back to uni this year, and also turned 30, so I really wanted to make her something special for her birthday, that she would get some use out of. I happened to particularly enjoy the process anyway, as it involved my favourite thing to do, aka upcylcing old jeans. I just love the grain, the signs of wear, the metal hardware, and the fact that it so sturdy and easy to work with. I tried to keep as much of the original details as possible, and also switched the buckles that were called for to close the bag, with 2 of the jeans' buttoned belts. This means that this bag is all mismatched topstitching and mixes brass and silver buttons, but that's how I like it!  

IMG_1816

IMG_1818

IMG_1835

 Le patron de base est celui de la sacoche "too cool for school" du livre A bag for all reasons de Lisa Lam, qui tient aussi la boutique en ligne de fournitures pour sacs U-handbag, en Angleterre. J'ai un peu agrandi le modèle pour être sûre qu'une pochette A4 et une tablette y rentreraient facilement, sinon pas de modification majeure. J'aime bien son style classique inspiré des sacoches en cuir de nos ancêtres parents. Je me suis surtout amusée à y caser un maximum de détails "upcyclés", comme une poche arrière de jean qui est devenu une poche intérieure, et l'étiquette réutilisée en attache pour clés. J'ai eu un mal fou à trouver des boucles pour la sangle, alors j'ai fini par démonter un vieux sac très usé (avec lequel j'avais fait le tour du monde, dans ma jeunesse...) pour réutiliser les boucles de la bandoulière, qui faisaient la taille idéale. Pas de difficulté majeure, à part l'épaisseur des couches de tissu à surpiquer ; ici 4 couches de tissu, plus un entoilage extra fort. J'ai galéré avec l'entoilage thermocollant, je voulais quelque chose de bien rigide, pour que le sac ne s'affaisse pas, et j'avais choisi celui-ci qui prétendait imiter la densité du cuir. Bon au niveau tenue il est bon, mais ça ne colle pas bien, ça cloque au lavage, bref, j'en ai conclu une fois pour toutes que je détestais les entoilages thermocollants. A l'avenir je vais vraiment essayer de m'en passer, et de revenir à des méthodes plus traditionnelle, et surtout moins foireuses ! Une autre chose dont je vais essayer de me souvenir, c'est de coudre la sangle au sac avant de monter le sac entièrement, parce qu'ignorer les instructions et faire à son idée, c'est vachement plus compliqué en fait... Une fois le sac monté, il ne reste plus beaucoup de place pour passer le bras de sa machine et coudre de jolis diagonales sur les attches de sangle... Jai donc rajouté quelques rivets aux points critiques pour renforcer les coutures, et rattraper mon montage de sangle approximatif.

***

The pattern used is the "too cool for school" stachel from the book A bag for all reasons, by Lisa Lam. You may know her as the founder of u-handbag, the UK bag-making supplies online shop. I didn't make many mods, just made the whole thing a bit larger to make sure a tablet and an A4 pad would fit in. I like the classic leather satchel look of the pattern, and it comes together quite easily, if you follow the instructions... which I forgot to, and assembled the whole thing before realising I need to stitch the strap to the bag gusset first. Believe me, doing it as an afterthought was pretty difficult, as there is very little wriggle room in there! Anyway, we got there, and I added a few rivets to make sure the approximate stitching didn't give way. The main difficulty was stitching four layers of fabric plus some heavyweight interfacing on all the seams. I used this "leather-like" interfacing, and it was the right weight and structure to hold the bag up, but as this kind of thing always does, it didn't stick very well, and blistered in the wash. I hate the stuff! I promised myself to steer away from iron-on interfacing from now on, and am going to try and explore other, more traditional (less likely to go pear-shaped) techniques in the future.

IMG_1820

IMG_1821

IMG_1823

IMG_1825

IMG_1833

 Donc voilà, je crois que ma soeur l'aime bien, mais pour ma part cette sacoche a ravivé ce vieux rêve que j'ai d'un jour vivre dans une maison écolo, d'avoir des alpagas, et de recycler des jeans en tout un tas de choses qui se vendraient comme des petits pains et payeraient pour la maison écolo et les alpagas... OK, je suis peut-être partie un peu loin, mais je vous jure, j'adore recycler des vieux jeans !!

***

So here it is, I think my sister likes it, but personally I just loved reviving this old dream I have of one day living in a eco house, of having alpacas and upcycling old jeans into stuff that would fly off the shelves and pay for the eco house and alpacas :) Ok, I'm crazy, but I do love upcycling old jeans!

***

04 octobre 2017

Robe scandinave en wax hollandais

IMG_2668

Je ne sais pas qui je pensais berner en rentrant un jour dans un magasin de tissu avec l'intention de ne rien acheter... J'ai failli réussir, et puis je suis tombée sur ce magnifique Java hollandais de chez Vlisco, et mon sang n'a fait qu'un tour. En plus à €4,50 du mètre toute résistance était futile ! Donc voilà, je suis repartie avec mon tissu bariolé en me demandant bien ce que j'allais en faire. Il me fallait une forme simple pour mettre en valeur l'imprimé, et que ça ne fasse pas "too much". Du "less is more" version patron, voilà ce que je recherchais. Et j'ai trouvé mon bonheur dans le joli livre Vestiaire Scandinave d'Annabel Benilan.

[for English read the text in italics]

I'm not sure who I was kidding when I entered a fabric shop with the firm intention of not buying anything... Anyway, it obviously didn't work, especially as this amazing Vlisco dutch java print and I crossed paths... it was a steal at £4 a metre and I have to admit that I made very little effort to resist the temptation. So I exited with my bolt of garishly coloured wax fabric, wondering what the hell I was going to use it for. It called for something fairly understated, as I thought that a "more is more" print would be better shown off by a "less is more" type garment. And I found what I was looking for in Annabel Benilan's book, Vestaire Scandinave (litteraly: scandinavian dressing room).

IMG_2728

IMG_2670

IMG_2656

IMG_2732

Voici donc le modèle Birgitta, une robe trapèze toute simple avec un dos en V, un détail qui me séduit toujours. Je trouve que le dos en V c'est le comble du chic, d'ailleurs c'est ce que j'avais choisi pour ma robe de mariée. Que ce soit vrai ou pas, en tout cas moi j'y crois :) ! C'est une couture très simple et rapide : un dos, un devant, une parementure, en 2 heures de temps c'est bouclé. Je l'ai cousue le jour-même pour aller à un mariage le soir ! C'est une taille 38, et ça tombe nickel (je fais un 38 du commerce). Par contre j'aurais peut-être dû la raccourcir un peu parce que selon Mr Monkey j'ai l'air encore plus petite que d'habitude quand je la porte !

***

So here is the Birgitta dress, a simple shift with a V back, which is a detail I always love. In my mind, it makes anything look chic! It is such an easy and quick sew, it took all of 2 hours to put together, ready for a wedding I was attending in the evening. The fit is good, but I probably could have shortened it a bit, as Mr Monkey told me that I looked "even shorter than usual" in it...!

IMG_1561 IMG_1562

J'avoue que je suis franchement ravie du résultat : c'est une petite robe toute simple, pratique et confortable, mais qui fait son petit effet avec ce motif et ces couleurs plutôt tape-à-l'oeil. Il m'en reste d'ailleurs encore pas mal de métrage, donc je suis à l'affût d'autres patrons tout simples pour mettre à profit les chutes. Si vous avez des idées, n'hésitez-pas à me laisser un petit commentaire !

***

I have to say, I am really chuffed with the result. It is all I look for in a summer dress: simple, comfortable, practical and easy to wear, with a bit of an edge thanks to that brighter-than-bright print. I actually have loads of it left, so if you have any ideas for simple patterns to cut into the leftovers, do let me know your suggestions!

***

23 septembre 2017

Juillet #jecoudsmagarderobecapsule2017 : le maillot de bain Molitor

IMG_1927

IMG_8831

Je n'aurais jamais pensé poser un jour en maillot sur ce blog... même si depuis l'adolescence (il y a bien longtemps !!) j'ai peu à peu appris à accepter mes imperfections, je suis loin d'être à l'aise avec ce déballage de peau, de bidon et de capiton sur cette page ! En plus ces photos ont été prises en tout début de vacances, donc vous avez la blancheur aspirine en prime... Mais bon, on est ici pour parler de Molitor, et j'aurais du mal à vous le présenter sans vous le montrer "en action". Heureusement, c'est un maillot peu echancré et finalement assez sage et un peu retro, donc on évite l'indécence totale ! Et comme cet été tout le monde s'est prêté au jeu du selfie maillot de bain avec le défi plouf d'Artesane, y compris Clo qui a lancé le defi #jecoudsmagardrobecapsule2017 (pas super à l'aise elle non plus), il n'y avait donc aucune excuse. Au mieux, ça vous fait plaisir de voir qu'on a toutes un peu de bide et de la culotte de cheval, et au pire, vous fermez les yeux avec une moue dégoutée, et passez votre chemin !

[for English read the text in italics]

I never thought that I would one day be posting pictures of myself in a bathing suit on this blog... Ok, my body confidence is much better these days than when I was a teenager, and I have learnt to live with my flaws, yet I am far from comfortable with having all this lily-white skin, flab and blemishes on show for everyone (especially myself) to judge! But anyway, this isn't about me, it's about this swimsuit, the Molitor from Atelier sur le fil, and I couldn't really present it to you without a few "action" shots. Thankfully, it is a fairly modest one-piece, so it could be worse... I suppose, at best you'll be pleased to see that all of us have a bit of belly and cellulite, and if not feel free to close your eyes in disgust and click away!  

IMG_1899 IMG_1916

IMG_7297 IMG_7300

Molitor, donc. C'est un patron PDF de la Lilloise Rebecca Meurin dont la petite entreprise de patrons, kits chaussures et cours de couture se nomme Atelier sur le fil, et connait un joli succès, notamment sur Instagram. Elle a lancé il y a quelque temps un patron de culotte et de soutien-gorge dont je vous reparlerai bientôt, mais quand Molitor est arrivé la forme m'a tout de suite tapé dans l'oeil. Il me semblait relativement simple à coudre, un peu rétro et couvrant, et en plus à €5 le PDF ça ne valait pas le coup de se priver ! J'avais déjà en stock un joli coupon special maillot gris à petits pois blancs de chez La Modette, que je réservais pour me coudre un maillot cet été. J'ai juste acheté de la doublure maillot, du biais élastiqué et de l'élastique anti-dérapant, et je pensais que l'affaire était dans le sac. J'avais même fait une toile (incroyable, je sais !) et quelques ajustements avant de me lancer avec mon beau tissu.

Alors, me direz-vous, ça a dû passer comme une lettre à la poste ! Et bien, que nenni... La construction est assez simple et les instructions claires, mais après avoir tout fini aux bonnes mesures je me suis aperçue que a) mon biais élastiqué s'était détendu à la couture et tous les bords gondolaient et étaient donc trop lâches b) l'élastique anti-dérapant sous la doublure poitrine était quant à lui trop ferme et tirait sur les coutures de côté, donnant des plis disgracieux. Bref, après avoir maudit les dieux des élastiques et avoir résisté à la tentation de balancer mon maillot informe par la fenêtre, j'ai tout décousu (et je vous promets que découdre du point stretch cousu au fil mousse sur du tissu extensible, c'est loin d'être une partie de plaisir...), et commandé de nouveau du biais, en espérant qu'il soit de meilleure qualité.

Heureusement, il l'était (je vous conseille la gamme Love de Prym, ce sont vraiment des élastiques de belle qualité, et le choix de couleur est sympa). J'ai remplacé l'élastique anti-dérapant du dessous de poitrine avec un élastique maillot tout bête et plus extensible, et reposé TOUT le biais. Si si si. Et le résultat est loin d'être parfait, mais c'est mieux, et je n'aurais pas recommencé une troisième fois !

***

So, Molitor. It's a PDF pattern (in French) for a lined one-piece swimsuit with halter neck. It is very cheap at €5, but only available in French. However it is very simple and well illustrated, so it shouldn't be too hard to assemble even if you don't read French. I had already bought a pretty grey swimwear fabric from La Modette, so I just got some swimwear lining fabric, fold-over and non-slip elastic, and I thought I was on to a winner. I even did a toile to make sure I got the fit right! What could possibly go wrong?!

Well... quite a lot actually. The construction is very simple and the instructions are clear, but once I had finished the whole thing I realised that the FOE had stretched out of shape, making all the edges gape, and that the non-slip elastic was too firm and pulling quite badly on the side seams... So after nearly throwing the whole thing out of the window in frustration I undertook to unstitch all the fold-over elastic (and let me tell you that unpicking wooly nylon thread on elastic and stretch fabric is not much fun) and the under bust elastic, and re-ordered a batch of FOE, hoping it would be better quality this time round.

Luckily, it was (I do recommend Prym's Love range, great quality elastics and lovely choice of bright colours). So I replaced the stiff under bust non-slip band with a plain swimwear elastic, and stitched all my edges again with the new FOE, hoping for the best. The end result is much better, if still very far from perfect. Anyway, it will have to do, I wouldn't have started over a third time!! 

IMG_1928

IMG_1933

IMG_1939

Alors au final il est tout-à-fait portable ce maillot (n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez) et pour une première, je ne le trouve pas si mal. J'aime beaucoup le dos, et le bas bien couvrant. Par contre si je devais le refaire je prendrais un tissu plus épais pour un effet un peu gainant, et je remplacerais la doublure poitrine et l'élastique sous le buste par une doublure intégrale du devant, pour éviter que l'élastique ne tire sur les côtés (ce qui est le cas même avec le deuxième élastique, plus lâche que le premier). Enfin je tiens à préciser que c'est quand même un bon patron de maillot, bien coupé, bien expliqué, qui se coud entièrement à la machine à coudre (donc sans surjeteuse), et donc idéal pour coudre son premier maillot de bain. Encore une première en couture, et une fois le pas franchi, on se sent invincible ! L'année prochaine, ce sera le maillot Sophie de Closet Case Patterns, un deux-pièces avec armatures, bretelles ajustables et découpes flatteuses. Et d'ici-là, je vais aller faire quelques abdos, et acheter de l'auto-bronzant...

***

So in the end it is a wearable swimsuit, and as a first attempt at swimwear I don't thik it is too bad. I do like the style of it, with the straight back, and low rise on the bottom part, giving it a retro feel, and the fit is pretty good. If I had to sew it again, I would use a thicker fabric for a more toned look... and I would probably replace the bust lining by lining the front entirely, to avoid that under bust elastic pulling at the sides (it does, even with the stretchier elastic). But as a pattern it is a good one, easy to follow, totally accessible to beginners and you don't need an overlocker either (I don't own one). And it is another sewing first, on the way to sewing invincibility :) Next year I'll go for the amazing, underwired, panneled, structured, flattering and all-round intimidating Sophie bikini by Closet Case Patterns. But until then I need to work on those abs, and get myself a bottle of fake tan!

***